SantéSexualité

Le déni de grossesse: entre réalité de vie et de survie

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le fait d’être enceinte inconsciemment est connu sous le nom de déni de grossesse. Ce phénomène est perçu comme étant une grossesse qui se développe à l’insu de la femme. Elle peut ne pas ressentir l’effet de la grossesse ou ne se doute de rien parce que le corps aussi se démène pour l’occulter. Cependant, pour beaucoup de femmes, la grossesse peut être un temps de peur souvent surmonté mais il y a des cas où la peur est tellement forte qu’elle conduise à la réfutation qui est un mécanisme inconscient de défense inappropriée. Ainsi, dans certains pays, le déni de grossesse est considéré également comme un “refus” inconscient d’accepter sa gestation.

Toutefois, les interdits religieux, moraux et familiaux peuvent en être aussi des causes mais élargis à une dissimulation consciente qui se justifie d’un point de vue pragmatique. Mais le stress et les conflits psychologiques restent des facteurs importants.

Il faut différencier ce dernier des grossesses nerveuses et cachées car dans le premier cas la femme désire un enfant et son corps exprime tous les symptômes alors qu’elle n’est pas encore enceinte tandis que dans le second cas, le sujet a conscience de sa gestation mais cherche à la dissimuler à son entourage. Dès lors, le déni de grossesse correspond à une autre réalité. C’est comme si le corps avait décidé lui-même de cacher la conception.

À savoir que le corps s’adapte à ce gravidisme celé, les signes cliniques y sont trompeurs et les changements liés à la grossesse à savoir absence de règles, nausées, prise de poids sont incorrectement perçus. Des fois, on peut remarquer que le ventre est légèrement plus rond que d’habitude mais ces femmes continuent à mener une vie normale et ce n’est qu’à l’accouchement que la grossesse est révélée. Et dans ce cas on parle de déni total. Mais ça peut arriver qu’elle soit révélée aux environs du troisième trimestre et dans ce cas on parle de déni partiel.

Par ailleurs, à un certain stade de la grossesse, le bébé bouge mais la future maman n’y prête pas attention et interprète ces mouvements comme sans lien avec une fécondation depuis plus de 5 mois (elle peut penser à une tumeur). À noter que l’enfant se loge en position debout dans un utérus resté vertical près de la colonne vertébrale. C’est tellement impressionnant qu’au moment de l’annonce du déni par le médecin et la prise de conscience de grossesse par la femme, son corps se transforme et récupère rapidement un poids correspondant à son terme de gestation. Mais les conséquences sur la santé du bébé peuvent être néfastes. Il peut y avoir un retard de croissance ou autre du fait de l’absence d’assistance médicale.

Avant, on croyait que ce n’était pas évident de se dire qu’une femme puisse être enceinte sans s’en apercevoir. Mais aujourd’hui, même avec le peu d’études disponibles sur la question, c’est possible même si pour la majorité des sujets ce n’est qu’un état transitoire. Alors suivez les moindres petits changements de votre corps tout en sachant que les petits signes comptent pour beaucoup.

Sry-Lanka Sanon

Commentaire