Santé

ETATS-UNIS: un cadavre sous le compte des e-cigarettes

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fois de plus, les cigarettes électroniques sont indexées et ce n’est pas de la meilleure manière possible. Après le rapport désobligeant de l’OMS un mois auparavant les qualifiant d’ « incontestablement nocives », c’est au tour des faits de se positionner face à ces dernières. En effet, les autorités américaines ont divulgué le vendredi vingt-trois (23) Août dernier une nouvelle qui devrait encore une fois faire trembler l’industrie des e-cigs. Ce que l’on appréhendait tous semble être bel et bien réel: « Dans l’Illinois, un citoyen adepte de la cigarette électronique serait mort des suites d’une grave maladie pulmonaire ».

Difficile de connaître l’identité de la victime car les autorités sanitaires sont très réservées sur ce point. Quant à l’heure, nous savons juste que c’est une personne qui vapotait de manière régulière et qui a récemment été frappée par une maladie pulmonaire d’une gravité alarmante. Ayant été hospitalisée, elle n’a malheureusement pas survécu à ses symptômes et est du même coup rentrée dans l’histoire comme étant la première mort qui incombe aux e-cigs depuis leur apparition sur le marché.

Il est sûr que certains verraient dans ce chef d’accusation une autre tentative de discréditation de la part des détracteurs de l’industrie du tabac. Nous serions même tentés de prendre parti en prétextant que cette mystérieuse maladie pulmonaire pourrait avoir une autre cause si seulement c’était le seul cas de ce genre relevé jusqu’à présent. Chers lecteurs, le problème est beaucoup plus grave que nous ne le pensons.

Si c’est la première victime enregistrée jusqu’ici, ce n’est malheureusement pas la seule personne à être frappée par une telle maladie. En effet, de fin Juin à nos jours, près de deux cent (200) patients présentant des symptômes similaires ont été répertoriées dans les centres de santé de vingt-deux Etats américains, du jamais vu aux Etats-Unis. Les personnes atteintes souffrent principalement de difficultés respiratoires, de douleurs au niveau de la poitrine, d’essoufflement , de toux et d’une fatigue à nulle autre pareille.

Cette nouvelle est d’autant plus inquiétante que l’agence de santé publique américaine s’est mêlée de la partie en ouvrant une enquête visant à faire jaillir la lumière sur ces mystérieux problèmes respiratoires. Les premiers résultats ne se sont pas faits attendre. Et si l’étude a pu conclure que la maladie n’était pas l’apanage d’une bactérie ou d’un virus, ce qui en quelque sorte devrait calmer la population, il n’en reste pas moins que sa cause exacte reste incertaine jusqu’à présent.

Cependant, ils ont fait une remarque cruciale, la très grande majorité des patients qui d’ailleurs sont âgés entre 17 et 38 ans avaient un seul et même point commun qui a mené sur la piste du principal suspect. Et devinez quoi?  Presque tous ont admis avoir vapoté peu de temps avant leur hospitalisation.

La cigarette électronique semble jouer un rôle considérable dans la survenue de cette maladie inexpliquée de telle sorte qu’on commence à se demander si la position de l’OMS n’était pas en fin de compte la bonne.

Néanmoins, le doute est toujours permis. A cette heure, un rapport de causalité n’a pas été clairement établi car il est difficile de savoir quelles sont les substances exactes inhalées par ces patients au cours de leurs « dangereuses » séances de vapotage.  L’agence de santé publique américaine se montre donc prudente dans ses conclusions en réitérant sa volonté d’élucider ces cas tout en exhortant le grand public à ne pas se fier à l’évidence car il faudra plus d’information, pour déterminer ce qui est la cause de cette maladie.

Que l’on soit adeptes de cigarettes électroniques ou pas, l’on devra quand même admettre que les preuves s’accumulent contre ses effets potentiellement dangereux pour la santé. En attendant les derniers résultats de l’enquête en cours, les principales instances sanitaires appellent à la vigilance de la population. A partir d’aujourd’hui, soyez sur vos gardes cher public, car un simple vapotage pourrait bien être fatal dans certains cas.

Sterline Vertilus

Commentaire